Conseils

Les étapes à suivre pour installer un panneau solaire

Avant d’installer un ou plusieurs panneaux solaires à La Rochelle, il est essentiel de prendre en compte certains aspects : le premier est de connaître les possibilités réelles de la maison où il sera installé et de faire une analyse de leur consommation énergétique quotidienne. Il faut faire la différence entre l’installation de panneaux sur un toit ou sur le sol. Ensuite, une fois cela défini, il suffit de suivre les étapes suivantes : 

Étape 1 : concevoir une structure de soutien

La conception d’une structure de soutien est l’étape principale. S’il n’y a aucun endroit pour maintenir les panneaux, ils ne tiendront guère debout. Et ils doivent être fixés correctement pour éviter les accidents et empêcher le toit d’être endommagé ou de fuir à l’intérieur. Si le toit est en pente, ou selon qu’il est en tuile, en ardoise ou tout autre matériau, les panneaux doivent être fixés à un support (un profilé en acier). Pour ce faire, il est souvent conseillé de faire appel à un professionnel d’installation de panneau solaire La Rochelle pour éviter toute sorte d’accident.

Les panneaux solaires utilisent une technologie très simple pour fonctionner. Ses composants sont peu nombreux et le soleil les fait fonctionner à plein régime. Il existe même des villes qui ont déjà élaboré leur propre carte des toits et de leurs caractéristiques afin de faciliter l’installation de panneaux solaires pour leurs habitants. Tout cela dans le but de promouvoir la durabilité.

Étape 2 : installation des panneaux

Une fois le support préparé, l’étape suivante consiste à installer les panneaux. À ce stade, c’est l’une des clés du processus. Avec quelle inclinaison ? Face à quoi ? Si le toit est plat, le panneau est toujours installé face au sud. L’inclinaison devrait être de 30 degrés afin d’utiliser au mieux l’énergie tout au long de l’année.

Les experts recommandent également d’avoir entre six et dix mètres carrés de toit pour installer un minimum de quatre panneaux pour une maison individuelle à La Rochelle. Et chacun d’eux peut avoir un coût individuel d’environ 90 euros plus l’installation. L’habitude veut que les panneaux solaires soient toujours placés sur les toits. Celles que nous trouvons sur le terrain sont généralement axées sur les grandes installations ou les ventes d’énergie. L’économie réalisée avec les panneaux solaires est possible et son installation contribue à la durabilité de la planète.

Étape 3 : Connexion avec l’onduleur

L’étape suivante est l’interconnexion des panneaux entre les modules d’une même rangée et l’onduleur. La fonction de l’onduleur est de convertir l’électricité reçue sous forme de courant continu en courant alternatif, qui est celui que nous consommons normalement. Cet onduleur doit être protégé des rayons du soleil. S’il ne peut être placé à l’intérieur, l’idéal est de le placer dans un endroit couvert.

Il n’existe que deux types de panneaux solaires sur le marché : le photovoltaïque et le solaire thermique. Les premiers transforment la lumière du soleil en énergie. Ces derniers sont essentiellement utilisés pour chauffer l’eau sanitaire et sont installés, surtout, dans les maisons nouvellement construites. Leur durée de vie utile est d’environ 25 ans.

Étape 4 : De l’onduleur au panneau électrique

Enfin, l’alimentation doit être acheminée de l’onduleur vers le panneau électrique à l’intérieur de la maison ou du bâtiment.